Des vagabonds aux SDF : du Moyen Âge à nos jours

 Histoire du vagabondage Du Moyen Age à nos joursParution du livre le 18 novembre 1998Du Moyen Âge à nos jours, la présence de vagabonds constitue, de siècle en siècle, une constante dérangeante de l’histoire. Cette population d’exclus, poussée vers les villes ou les campagnes, selon les époques, générée par les bouleversements sociaux — famine, épidémie, guerre, chômage —, a toujours inquiété sédentaires et nantis.

Recouvrant, aux yeux des pouvoirs, des réalités bien différentes — du «pauvre du Christ », considéré au Moyen Âge comme le « Portier du ciel », au « sans-aveu » ennemi de l’ordre, du chemineau chapardeur au jeune festivalier « faisant la manche » — les vagabonds n’ont cessé de provoquer une double et paradoxale réaction : La compassion et la peur. La compassion permettant jadis aux riches de gagner le salut par la vertu de la charité et la peur provoquant l’hostilité haineuse et brutale. Aumône, accueil et recherche d’intégration d’une part, galère, bagne, enfermement et refoulement d’autre part. Et, aujourd’hui, la tragique situation des S.D.F., entraînant dans le même temps création d’associations caritatives et décrets répressifs anti-mendicité, révèle là encore l’embarras de nos sociétés face à ses « errants ».

Dans cet ouvrage, à la fois clair et exhaustif, José Cubéro nous invite à mieux comprendre la vie fragile de ces « vaguants » et le perpétuel émoi qu’ils suscitent sur leurs pas.

José Cubero est agrégé d’histoire et professeur à Tarbes.

Une vidéo d’appui de 26 minutes 55 secondes sur le site France Inter


Vous aimerez aussi...