État d’urgence et spectres de la guerre d’Algérie

Non seulement les principes de l’État de droit sont fragilisés par un état d’urgence installé dans la durée, mais les équilibres institutionnels et les contours de la Nation sont mis en cause. Certaines des logiques à l’œuvre ne sont pas sans rappeler la période de la guerre d’Algérie et la transition de la IVe à la Ve République.

Pour en savoir plus voir le billet publié par Emmanuel Blanchard, le 16 février 2016 sur le site de la La vie des Idées


Vous aimerez aussi...