Prisons de Paris. De la Bastille à Fresnes

Il est possible que la présence d’une prison Prisons de Paris. De la Bastille à Fresnesà Paris ne soit bientôt plus qu’une vision du passé. Depuis la fermeture de la Petite-Roquette en 1973, il ne subsiste plus dans la capitale intra-muros qu’une prison à l’avenir aujourd’hui incertain. La maison d’arrêt pour hommes de la Santé peut être en effet regardée comme l’ultime vestige d’une ville longtemps marquée par un grand nombre de lieux d’enfermements. L’inexorable force centrifuge qui pousse les prisons hors des murs de la capitale ne date toutefois pas d’hier. Le mouvement est séculaire, et on peut le dater assez précisément de l’ouverture de Fresnes, en banlieue parisienne.

La prochaine exposition de Criminocorpus est réalisée en lien étroit avec l’exposition du Musée Carnavalet-Histoire de Paris : « L’impossible photographie. Prisons parisiennes 1851-2010 ». Le projet est toutefois d’apporter un éclairage complémentaire. L’objectif n’était pas de produire une déclinaison de l’exposition visible au Musée Carnavalet mais un accompagnement, une prolongation et surtout, une invitation à se rendre au Musée.

Le thème de l’exposition en ligne n’est donc pas la photographie des prisons parisiennes et n’a aucune prétention à l’exhaustivité. Il s’agit plus modestement d’une évocation de l’histoire des prisons de Paris, de la prise de la Bastille à l’ouverture de Fresnes. Les vues retenues (une centaine) sont des dessins, des gravures, des peintures et, bien sûr, des photographies. Ces pièces ont été sélectionnées dans les fonds du Musée Carnavalet-Histoire de Paris, de la Direction de l’administration pénitentiaire, du Musée de l’Histoire vivante de Montreuil et de la Bibliothèque privée Philippe Zoummeroff.

L’exposition propose un parcours en deux séries de vues :

Première série : les prisons détruites au XIXe siècle (la Bastille, le Temple, le Grand-Châtelet, la Grande et la Petite Force), les anciens couvents (les Madelonnettes, Sainte-Pélagie, Saint-Lazare), la Conciergerie et le palais de justice, les prisons militaires (l’Abbaye, le Cherche-Midi)

Deuxième série : les prisons construites au XIXe siècle (Clichy, la Grande et la Petite-Roquette, Mazas, la Santé, Fresnes)

Christian Carlier, Catherine Prade et Marc Renneville

Voir la première partie de cette exposition

Date de mise en ligne de la seconde partie : mai 2010.


Vous aimerez aussi...