Surveiller et punir : Quand l’Abbaye de Fontevraud devint prison

Le 3 Août 1814, la maison-centrale de Fontevraud s’ouvre, prête à recevoir ses 500 premiers condamnés : hommes, femmes et enfants. Au fil des ans, la prison accueille des détenus au statut pénal divers, droit commun ou politique. Après sept siècles de vie monastique, une nouvelle histoire s’écrit dans les murs de l’Abbaye de Fontevraud…

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site Cite idéale de Fontevraud


Vous aimerez aussi...