L’avocat du diable

En 1921, le procès du premier tueur en série français, Landru, passionne les foules. L’accusé n’est pas le seul au centre des attentions : son avocat suscite une véritable fascination.

En 1921, s’ouvre le procès-fleuve de Henri Landru, accusé de pas moins de onze meurtres (dix femmes et le fils de l’une d’elles). La personnalité de l’accusé, cynique et provocateur, et l’atrocité des crimes font de ce procès un spectacle où le tout Paris se presse et que les journaux couvrent avec frénésie

Pour en savoir plus voir le billet publié le 09 mai 2016 sur le site retronews


Vous aimerez aussi...