1839 or the Odyssey of Freedom / 1839 ou l’odyssée de la liberté

arton3569-063f3Abducted in Africa, detained in Cuba, the slaves aboard the Amistad ship organised a rebellion in 1839, before reaching the United States where they were subsequently imprisoned. The survivors were ultimately taken back to Sierra Leone, following a long publicity tour set up to pay for their homeward journey.

Reviewed : Marcus Rediker, Les révoltés de l’Amistad. Une odyssée atlantique (1839-1842), translated from the English by Aurélien Blanchard, Paris, Seuil, 2015, 410 p. [The Amistad Rebellion: An Atlantic Odyssey of Slavery and Freedom, Penguin Books, 2013]

by Catherine Coquery-Vidrovitch , 15 December translated by Mélanie Cournil

Raflés en Afrique, détenus à Cuba, les esclaves de l’Amistad se révoltent en 1839, avant de rallier les États-Unis où ils sont incarcérés. Les survivants seront finalement rapatriés au Sierra Leone, après une longue tournée publicitaire destinée à payer leur voyage. (Image à la une : Lithographie représentant la révolte sur l’«Amistad». Photo Chicago History Museum. Bridgemanimages).
Recensé : Marcus Rediker, Les révoltés de l’Amistad. Une odyssée atlantique (1839-1842), trad. de l’anglais par Aurélien Blanchard, Paris, Seuil, 2015, 410 p

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site La vie des idées

Un document sonore « Au cœur de l’histoire » sur le site de l’émission Europe1

Enregistrer


Vous aimerez aussi...