Les gendarmeries dans le monde de la Révolution française à nos jours (sous la dir. de Arnaud-Dominique Houte et Jean-Noël Luc)

« C’était quelques mois après les printemps arabes. Mon train était bloqué par une manifestation de chômeurs, à quelques lieues d’une oasis. Lorsque les forces de l’ordre sont arrivées, le treillis très sombre des policiers tranchait avec celui, plus militaire, de la Garde nationale. Un de mes compagnons de voyage, un capitaine de l’armée de terre, s’appliqua alors à me faire comprendre la différence entre ces deux forces de sécurité, et je me gardais bien de lui expliquer que je voyais là un héritage de la période du protectorat. J’y repensais quelques mois plus tard, à Izmir, observant les fourgons bleus estampillés « Jandarma » et les voitures sérigraphiées « Polis », dont l’aspect était celui des véhicules des forces de l’ordre de France … »

Lire la suite du compte rendu de Christian Chevandier sur l’ouvrage Les gendarmeries dans le monde de la Révolution française à nos jours, publié sous la direction de Arnaud-Dominique Houte et Jean-Noël Luc.


Vous aimerez aussi...