Plogoff, février 1980, une commune au bord de l’insurrection

Alors que le site de Plogoff, à quelques encablures de la pointe du Raz, est définitivement choisi à la fin de l’année 1978 pour accueillir une centrale nucléaire, la contestation se durcit à partir du mois de février 1980 autour de l’enquête d’utilité publique1. Déjà, le 31 janvier, les gendarmes mobiles, précédés par un blindé, mettent plusieurs heures pour traverser la commune depuis le pont du Loc’h et la baie des Trépassés dans le but d’atteindre le bourg. C’est dans ce contexte de quasi-insurrection que François Debré – reporter de guerre chevronné et récipiendaire du prix Albert-Londres en 19772 – rend compte de la situation sur place, dans l’émission L’événement sur TF13Photographie à la une bande défilante :  Les bureaux annexes de la mairie de Plogoff imposés par la préfecture et gardés par les forces de l’ordre. Collection particulière.

Pour en savoir plus voir le billet publié par Thomas PERRONO sur le site en enenvor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *