Femmes tondues, le portrait de Marcelle Polge

La fin de la guerre ne signifie pas la fin des tortures et des humiliations, c’est l’heure de l’épuration et de la tonte des femmes !

« Dans ce nouvel article je vous parle d’une période un peu trouble. Un peu bien, un peu moche : la libération de la France en 1945. C’est la fin de l’occupation allemande, c’est la fin de la présence ennemie dans le pays, c’est la fin de la guerre, mais clairement, ce n’est ni la fin de la rancœur, ni celle des représailles. Une partie des Français souhaite sanctionner toutes les formes de collaboration avec les Allemands durant les années d’occupation, notamment la collaboration horizontale… »

Pour en savoir plus voir le billet raconté 12 juin 2016


Vous aimerez aussi...