L’art français de la déviance policière

L’interpellation violente de Théo à Aulnay-sous-Bois révèle les limites d’une police prompte à cibler certaines catégories de la population. Elle montre aussi que ces déviances policières ont des sources structurelles, largement ignorées par le Ministère de l’Intérieur…

Pour en savoir plus voir le billet publié par  Jérôme Bosch , le 3 mars 2017 sur le site la vie des idees


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *