1927 : Un « nouveau Landru »

Nancy, 1927 : il brûle le cadavre de sa femme qu’il vient d’étrangler, la presse en fait un « nouveau Landru », « l’émule du sire de Gambais ».

EN MARS 1927, UN HOMME EST ARRÊTÉ POUR AVOIR TUÉ SA FEMME ET BRÛLÉ SON CADAVRE. LA MACHINE MÉDIATIQUE S’EMBALLE ET ÉVOQUE UN « NOUVEAU LANDRU ».

« Landru aurait-il fait école ? » C’est par ces mots que Le Petit Journal ouvre son article [Voir l’archive] sur un « Don Juan assassin » qui vient d’être arrêté. Une formule avec laquelle le quotidien est certain de faire mouche, tant Landru, accusé de dix meurtres de femmes et d’un meurtre d’enfant, fut médiatisé lors de son procès en 1921 [Voir l’archive]

Pour en savoir plus voir le billet publié par Marina Bellot le 8 mars 2017 sur retronews


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *