1945, les derniers secrets : les femmes, complices du nazisme

L’épouse du commandant SS du camp de Buchenwald avec son mari, son fils et son chien. CORBIS

L’implication des Allemandes dans la mise en oeuvre de la solution finale a été longtemps ignorée. La découverte de nouvelles archives et le travail de l’historienne Wendy Lower lèvent le voile sur leur rôle.( Wendy Lower : Les Furies de Hitler. Comment les femmes allemandes ont participé à la Shoah)

« En ce temps-là, quand je participais aux exécutions, j’avais à peine 25 ans, j’étais jeune et inexpérimentée. Je vivais sous la seule autorité de mon mari, qui appartenait à la SS et dirigeait des exécutions de juifs. J’avais rarement des contacts avec d’autres femmes, si bien qu’à la longue je me suis endurcie et désensibilisée. Je ne voulais pas rester derrière les SS. Je voulais leur montrer que je pouvais, en tant que femme, agir comme un homme. Et j’ai donc tué quatre juifs et six enfants juifs … » Photographie à la une bande défilante : Les femmes jugées à la fin de la guerre (ici, en 1946, à Luneberg) furent peu nombreuses. CORBI

Pour en savoir plus voir le billet publié par Libie Cousteau le 17 juillet 2015 sur le site de l’express


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *