Définir les réfugiés

Définir les réfugiés s’intéresse à la nature des catégories de réfugié, de migrant et de demandeur d’asile invoquées pour gérer les flux migratoires. Dans cet entretien, Michel Agier présente l’ouvrage et montre comment cette classification s’oppose au caractère absolu du principe d’asile.

Michel Agier, Anne-Virginie Madeira (dir.), Définir les réfugiés, Paris, PUF/Vie des idées, 2017, 116 p., 9 €.

- Michel Agier est anthropologue, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Ses recherches portent sur les relations entre la mobilité, les migrations et la formation des contextes urbains. Il a notamment publié La condition cosmopolite. L’anthropologie à l’épreuve du piège identitaire (La Découverte, 2013), Un monde de camps (sous sa direction, avec la collaboration de Clara Lecadet, La Découverte, 2014). Son dernier ouvrage est Les migrants et nous. Comprendre Babel (CNRS éditions).

- Anne-Virginie Madeira est docteur en droit, attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université du Maine et auteur d’une thèse sur les statuts de national et d’étranger en droit public français. Ses travaux portent notamment sur le statut et les conditions d’accueil des étrangers en France.

- Ont contribué à cet ouvrage : Michel Agier, Karen Akoka, Sylvie Aprile, Delphine Diaz, Kamel Doraï, Carolina Kobelinsky, Anne-Virginie Madeira

Pour en savoir plus voir le billet publié  par Michel Agier & Anne-Virginie Madeira , le 15 mars 2017 sur le site de  la vie des idees


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *