Un mystérieux esprit frappeur à Cadouin

« C’est au “couvent” que ces faits étranges ont eu lieu. En fait, il s’agissait d’un établissement que « les filles de la charité », plus communément nommées « Sœurs de Saint-Vincent de Paul », ont ouvert à Cadouin le 2 février 1875. Dédié aux pauvres, à la fois orphelinat, maison de convalescence pour jeunes filles, il devient une école ménagère en 1940. C’est justement cette année-là que vont se manifester d’étranges phénomènes. »

Pour en savoir plus voir le billet publié par   sur le site espritdepays


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *