Clémenceau et la guillotine

Un condamné assisté de l’aumônier, Emile Friant, 1908 – Source : site Réunion des Musées Nationaux

HOMME POLITIQUE DE PREMIER PLAN, CLEMENCEAU ÉTAIT ÉGALEMENT LE FONDATEUR ET DIRECTEUR DE LA JUSTICE, JOURNAL DANS LEQUEL IL A PUBLIÉ DES RÉCITS D’UNE ÉTONNANTE FORCE LITTÉRAIRE.

En 1893, alors que la campagne pour les législatives bat son plein, l’opposition fait passer Georges Clemenceau pour un parvenu vendu aux puissances étrangères. Une campagne particulièrement virulente, à laquelle la presse prend largement part : Le Petit Journal, qui tire alors à un million d’exemplaires, mais aussi Le Figaro et La Croix tentent de le discréditer. Malgré des soutiens comme ceux de Henri Rochefort et Jean Jaurès, Clemenceau est battu le 3 septembre 1893 par une coalition hétéroclite de gauche et de droite …

Pour en savoir plus voir le billet publié le 1er avril 2016 sur le site retronews


Vous aimerez aussi...