Elérika Leroy : « Pierre Laborie m’a transmis les valeurs essentielles d’un historien : esprit critique, rigueur, persévérance et honnêteté intellectuelle »

Elérika Leroy historienne et spécialiste de la résistance à Toulouse

« J’apprends avec tristesse le décès de Pierre Laborie, pour moi, l’un des plus grands historiens des années noires. C’est pour suivre ses cours à l’université du Mirail que je suis venue à Toulouse en 1996. C’était un professeur remarquable qui m’a transmis les valeurs essentielles d’un historien : esprit critique, rigueur, persévérance et honnêteté intellectuelle.

Son analyse de l’opinion française sous l’occupation allemande était toujours juste et argumentée. Son dernier ouvrage, « Le chagrin et le venin » est remarquable et met à terre « le mémoriellement correct » les fables et autres rumeurs autour des comportements des Français sous l’occupation.

Pierre Laborie a été un fervent défenseur de l’Esprit de la Résistance et a toujours su placer plus haut que tout ce combat là.

Je garderai un souvenir précieux de tout ce qu’il m’a enseignéé. » Elérika Leroy

Elérika Leroy, historienne et spécialiste de la … – Criminocorpus


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *