Une porte de prison bien cachée

Dans la cour d’un immeuble d’habitation de la rue du Borrégo, dans le XXe arrondissement, se cache un petit auvent abritant une porte de cellule et une grille provenant de l’ancienne prison de la Grande Roquette qui servait de “Dépôt des Condamnés”. Comment cette porte, unique vestige de l’immense prison de la rue de la Roquette, s’est-elle retrouvée là, à trois kilomètres de son lieu d’origine ? …

Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site de Paris zigzag


Vous aimerez aussi...