Mon île est une prison 1/4 – Une balade d’Anaïs Kien et Françoise Camar

Une balade d’Anaïs Kien et Françoise Camar

Prise de son : Marcos Darras

Nouville, histoire d’un bagne

A la fin du XIXe siècle la France inaugure un nouveau bagne pour repousser ses indésirables. Citoyens criminels, parfois simples délinquants, opposants politiques comme les célèbres insurgés de la Commune, tous sont embarqués vers la Nouvelle Calédonie, autrement dit le bout du monde. Les bagnards y purgent leur peine, ils y meurent, ils s’y marient, leurs enfants ne verront parfois jamais la France. Ces colons forcés, côtoient leurs surveillants, l’armée, les canaques assujettis à l’impérialisme français, les travailleurs japonais venus exploiter les mines, les Colons libres également, autant de groupes humains qui fondent la singularité de la société calédonienne. Nous sommes à L’île de Nou, à l’endroit où débarquaient tous les convois de forçats et leurs geôliers, là où tout commençait

Avec : Yves Mermoud, Emmanuelle Eriale et Louis-José Barban.

Pour en savoir plus lire le billet publié le  sur le site de France culture

La Fabrique de l’Histoire par Emmanuel Laurentin  Mon île est une prison 1/4


Vous aimerez aussi...