Marie-Antoinette Duboisdendien-Noël, du Cherche-Midi à la prison de Mauzac

Philippe Poisson, ancien formateur des personnels à l’A.P., membre correspondant du Clamor et gestionnaire du blog d’informations de Criminocorpus

Le Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des crimes …  continue cet été l’exploration du blog d’un ami de Criminocorpus, Jacky Tronel, par ailleurs directeur de la revue Secrets de Pays | Échos du Pays des Bastides (Lire dernièrement  un  très bel  article sur Les Bastides du Périgord)

Et comme il fera chaud aujourd’hui, nous vous conseillons pour aborder le sujet de Jacky , de vous rafraîchir aussi de l’intérieur en buvant beaucoup d’eau, mais aussi de préférence un « Côtes de Provence de Château Minuty » avec un mélange à base de grenache et cinsault du millésime 2016 et 13º de teneur en alcool.

Et pour vous chères lectrices fidèles du carnet crimino, utilisez un éventail plutôt qu’un ventilateur (qui consomme de l’électricité)

Un dernier conseil ? Faites comme les Japonaises : ne sortez pas sans votre ombrelle ! … 

Excellente journée mes ami(e)s de Crimino sous la protection des anges judiciaires, pénitentiaires … et extra-terrestres.  Ph.P.

Aujourd’hui : Marie-Antoinette Duboisdendien-Noël, du Cherche-Midi à la prison de Mauzac – Image a la une, bande défilante : Entrée de la prison militaire de Mauzac, 14 octobre 1944, photo coll. Galerie Bondier-Lecat.

Marie-Antoinette Duboisdendien-Noël, du Cherche-Midi à la prison de Mauzac

En juin 1940, des dizaines de surveillants et des centaines de prisonniers issus des prisons parisiennes du Cherche-Midi et de la Santé participent à un exode singulier dont la mémoire pénitentiaire n’a conservé que peu de souvenirs.

Dans un premier temps, jusqu’au 6 novembre 1940, le repli s’effectue dans les Basses-Pyrénées, au camp de Gurs. Ensuite, en raison de l’installation des tribunaux militaires de Paris à Périgueux, la prison est transférée au camp Nord de Sauvebœuf (à l’Est de Bergerac, en Dordogne) et prend le nom de « Prison militaire de Paris repliée à Mauzac ». Elle fonctionne du 7 novembre 1940 au 19 mai 1945. Marie-Antoinette y travaille quelques temps en qualité de surveillante auxiliaire…

Pour en savoir plus lire le billet publié par   | vendredi 12 décembre 2014 |sur le site de la Prisons-cherche-mid

Ce blog consacré à l’Histoire pénitentiaire et à la Justice militaire est né le 19 février 2010. L’exposition sur les prisons parisiennes organisée par le Musée Carnavalet du 10 février au 4 juillet 2010 (à laquelle j’ai participé pour la partie relative aux prisons militaires) en a été l’élément déclencheur.L

Les articles mis en ligne concernent d’abord la prison militaire de Paris, dite « Prison du Cherche-Midi », et son annexe de la Santé, la « Prison militaire du Cherche-Midi repliée à Gurs » puis à Mauzac. Sensible à tout ce qui porte atteinte aux Libertés et aux Droits de l’Homme, je me suis également intéressé aux politiques et aux pratiques de contrôle, d’exclusion, de répression et d’enfermement, s’agissant des hommes, des prisons et des camps

Jacky Tronel  : Attaché de recherche à la Fondation Maison des sciences de l’homme (Paris), responsable scientifique du programme de recherche sur le Cherche-Midi

Coordinateur de rédaction de la revue d’Histoire Arkheia

Membre du comité scientifique de la revue Histoire pénitentiaire

L’un des administrateurs de la page publique de Criminocorpus sur Facebook.

Contact : tronel.jacky@wanadoo.fr – 06 75 22 98 46

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *