Jeanne Weber, l’ogresse de la Goutte d’Or – Le crime au féminin

Cet été, on vous présente de grandes criminelles… A vous faire froid dans le dos…

Depuis L’Assommoir de Zola, le quartier parisien de la Goutte d’Or a souvent eu mauvaise presse… L’affaire Jeanne Weber, l’une des plus célèbres tueuses en série d’enfants, n’arrangera en rien cette injuste réputation.

Née Moulinet en 1874 dans un village de pêcheurs des Côtes d’Armor, la petite Jeanne grandit dans une famille pauvre et ne goûte guère aux bancs de l’école… Elle partage son quotidien entre les tâches ménagères et la garde de ses deux frères et deux sœurs avant de quitter sa Bretagne natale pour Paris, à l’âge de quatorze ans. Il est temps pour Jeanne Moulinet de gagner ses propres deniers et c’est en qualité de bonne d’enfants qu’elle exerce, sitôt arrivée. Peu de temps après, Jeanne rencontre Jean Weber, un cocher. Le mariage sera célébré à la mairie du XVIIIe arrondissement…

Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site de Be polar


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *