Symbolique, traditions et identités militaires

Colloque du Service Historique de la Défense et de la revue Inflexions – 21 – 22 septembre 2017

Cinq communications sur la Gendarmerie nationale !

Gendarmerie et symbolique militaire : je t’aime, moi non plus !

Le bison, le lion et l’homme-jaguar : les insignes dans les gendarmeries du monde

Enjeux et mutations d’une identité militaire particulière. La militarité de la gendarmerie française, de la fin du XVIIIe siècle à nos jours

Soldats de la loi ou gardiens de la paix ? La symbolique des uniformes des forces de l’ordre dans la construction et la transmission d’identités corporatives distinctes (France, XIXe siècle)

De l’influence des unités montées sur le protocole étatique

Comme tout groupe professionnel, la société militaire cultive ses traditions et son patrimoine symbolique. Toutefois, ce trait relativement commun, possède, dans cet univers, des caractères très spécifiques et, surtout, particulièrement marqués. La symbolique et les traditions militaires ne servent pas uniquement à exprimer une appartenance à un groupe, car elles constituent, également, un accompagnement indispensable dans l’épreuve de la guerre. C’est pourquoi la symbolique et les traditions font l’objet d’une attention particulière, voire d’une véritable sacralisation, qui s’exprime, par exemple, dans les honneurs rendus au drapeau et à la mémoire des morts.

La symbolique et les traditions font ainsi l’objet d’une prise en charge institutionnelle, dont l’analyse pourra constituer un premier axe de réflexion de ce colloque. On pourra ainsi s’interroger sur la façon dont, dans le passé ou dans le temps présent, les patrimoines symboliques et historiques ont été constitués et gérés, dans différents environnements institutionnels et politiques. On se souvient, par exemple, que la Troisième République mena dans ce domaine une action particulièrement importante en systématisant la rédaction d’historiques régimentaires ou en attribuant à chaque régiment un nouveau drapeau, dont la dotation constitua le cœur de la première cérémonie de la fête nationale, le 14 juillet 1880… Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site du Service historique.sga.defense


Vous aimerez aussi...