Il y a 40 ans, la France exécutait son dernier condamné à mort

La guillotine a été actionnée une dernière fois le 10 septembre 1977 par la justice française, à Marseille, pour l’exécution de Hamida Djandoubi. © AFP / DAMIEN MEYER

Le 10 septembre 1977, la France procédait à l’exécution de son dernier condamné à mort. La sentence ultime a été abolie quatre ans plus tard.

Peu avant l’aube, dans l’enceinte de la prison des Baumettes à Marseille, Hamida Djandoubi, 27 ans, passe sur la guillotine après avoir fumé deux cigarettes et bu un dernier verre de rhum. Hamida Djandoubi se voit refuser une troisième cigarette par le bourreau, qui s’impatiente. La veille, sa grâce a été rejetée par le président Valery Giscard d’Estaing : il sera le dernier détenu exécuté par la justice française.

Monique Mabelly, doyenne des juges d’instruction de la ville, a été désignée pour faire partie des témoins de la scène. En rentrant chez elle, elle consigne par écrit ses impressions…

Pour en savoir plus lire le billet publié le dimanche 10 septembre 2017 à 6h00 sur France inter


Vous aimerez aussi...