1817 : la mort interminable du procureur Fualdès

A Rodez, le 20 mars 1817, fut retrouvé le corps de Fualdès © AFP / ERIC CABANIS / AFP

Au matin du 20 mars, l’ancien procureur du chef-lieu de l’Aveyron est retrouvé dans la rivière, égorgé.

Il faut, cent soixante ans plus tard, être Pierre Bellemare pour laisser entendre que le suicide est possible. Voit-on souvent un homme descendre jusqu’à la berge dans la nuit noire, se taillader la gorge avec un rasoir qui restera introuvable et se laisser ensuite glisser dans l’eau ? Mais dans cette affaire interminable, le désordre a fini par être tel que n’importe quelle supposition a pu faire son chemin…

LA MARCHE DE L’HISTOIRE mercredi 28 juin 2017 par Jean Lebrun

invité de l’émission : Jacques Miquel, historien

Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site de l’émission sur  Franceinter.fr/emissions

Exposition : « L’affaire Fualdès, le sang et la rumeur » au Musée Fenaille de Rodez à partir du 20 mai 2017


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *