« Quand les oiseaux s’étaient tus » (Fred Houel)

Parution du livre le 17 mai 2017 – Port Scott, mars 2017. Un promontoire de basalte noir perdu dans les eaux de l’Antarctique, un monde de glace et de roche battu par les vents qui s’enfonce dans la nuit. Ici reposent les membres de l’expédition Scott, décédés dans leur tentative de rallier le pôle. Seuls Jim et Thorn, les gardiens du phare, affrontent les rigueurs hivernales retranchés dans une complète solitude. Lorsque Thorn trouve la mort dans un accident, Jim, sous le choc, alerte les secours.

Mais à leur arrivée, ils ne retrouveront de Jim qu’un cadavre aux membres disloqués et un journal halluciné. Commence alors pour le capitaine de police Brad Morney et la jeune docteure Mary Seurley une sombre enquête où planent les angoisses délirantes du récit posthume de Jim. Un huis clos infernal au bout du monde où la violence des hommes et de la nature nous plonge dans un univers hostile et mystérieux.

Fred Houel est né en 1969 et vit en banlieue parisienne. Enseignant en biologie puis chargé de mission dans la prévention des risques professionnels, il se consacre par ailleurs au thriller et au voyage. Quand les oiseaux s’étaient tus est son premier roman, pour lequel il s’est vu décerner le prix du Masque de l’année.

Éditeur : Masque (Editions du)

Collection : Masque poche


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *