Sarah Baartman ou la vénus hottentote

Moulage de Sarah Baartman, la « vénus hottentote » visible le 31 janvier 2002 dans les réserves du Musée de l’Homme• Crédits : François Guillot – AFP

Apprendre à regarder l’autre : Sarah Baartman ou la vénus hottentote à la protubérance fessière exubérante…

Matières à penser avec René Frydman par René Frydman

En partenariat avec Le Quotidien du médecin

Le bon sauvage de Rousseau ou une espèce différente plus proche de certains primates. C’est un voyage en anthropologie imaginaire auquel nous invite François-Xavier Fauvelle, historien de l’Afrique qui a publié, aux éditions du Seuil, A la recherche du sauvage idéal.

Voir, toucher, disséquer, tout est permis sur certains corps humains. Après Vésale en 1543 l’engouement pour les dissections publiques se concrétise par la construction de théâtres anatomiques dans toutes les capitales européennes, les places y sont payantes et la dissection devient un divertissement mondain…

Pour en savoir plus lire le billet publié le 10 octobre 2017 sur le site de France culture.fr


Vous aimerez aussi...