“Les enfants sont des acteurs à part entière du phénomène guerrier” – Entretien

Tchétchénie, 2000, 2e guerre de Tchétchénie.
Enfant tchétchène réfugié dans un camp en Ingouchie. Photo © Patrick Chauvel

Ce sont des dessins. Avec des têtes coupées, des viols, des bombes, des blessés… Des dessins de jeunes exposés à la violence des conflits armés. Comment les historiens travaillent-ils avec ces sources ? Réponses de l’historienne Manon Pignot, spécialiste de l’enfance en guerre, qui vient de participer au livre “Déflagrations. Dessins d’enfants, guerres d’adultes”…

Pour en savoir plus lire les  propos de  l’historienne Manon Pignot recueillis par Juliette Cerf sur le site de Telerama


Vous aimerez aussi...