« Paroles d’experts de l’identité judiciaire. L’empreinte d’Alphonse Bertillon » (documentaires)

Criminocorpus poursuit son  enquête au service de l’identification judiciaire de la préfecture de police de Paris et vous propose, à travers la mise en ligne de 4 nouveaux documentaires, de découvrir différents aspects du fonctionnement du service de l’identification judiciaire de la préfecture de police de Paris.

De la signalisation des individus au Dépôt, au fichier automatisé des empreintes digitales, Isabelle CAZZATO, Commandant fonctionnel de police et chef de la dactyloscopie et de la plateforme FAED au SRIJPP, nous présente les pratiques  et les savoir-faire professionnels de ce service qui a profondément influencé les méthodes et les pratiques mobilisées par les forces de l’ordre à travers le monde entier.

Un témoignage rare et exceptionnel qui a permis de recueillir et de conserver la mémoire de pratiques professionnelles bientôt disparues.

La signalisation par l’Identité judiciaire au Dépôt 

Ce documentaire détaille les différentes étapes de la signalisation des individus réalisée par l’Identité judiciaire parisienne au sein du Dépôt : vérification de l’état civil, mensurations, relevé des marques particulières et des empreintes digitales, réalisation de clichés photographiques normalisés.
Durée : 23 mn

La partie phonétique du fichier « parisien » du Service régional de l’Identité judiciaire

Isabelle Cazzato précise les caractéristiques principales de l’anthropométrie judiciaire et de la dactyloscopie qui visent à déterminer de manière fiable l’identité physique des personnes. Elle explicite ensuite les logiques régissant le « classement phonétique » des fiches policières inventé et mis en œuvre par Alphonse Bertillon au sein du fichier de l’Identité judiciaire parisienne, pour rappeler enfin le but poursuivi par de ce dernier, la dimension nationale qu’il revêt et les sources essentielles servant à l’alimenter.
Durée : 27 mn

La partie dactyloscopique du fichier « parisien » du Service régional de l’Identité judiciaire

Isabelle Cazzato décrit les caractéristiques des empreintes digitales, les différents types de classifications utilisés au fil du temps dans la partie dactyloscopique du fichier de l’Identité judiciaire parisienne et la façon dont y étaient concrètement réalisées les recherches. Elle évoque ensuite la question des alias et les usages auxquels a pu donner lieu un fichier monodactylaire dont des fragments ont été conservés dans les sous-sols du SRIJPP.
Durée : 34 mn

Le Fichier Automatisé des Empreintes Digitales :

Isabelle Cazzato présente les différentes étapes de la signalisation des individus opérées grâce au FAED qui, depuis 1994, s’est substitué aux fichiers manuels jusqu’alors utilisés par le SRIJPP.
Durée: 23 mn

Ces documentaires, réalisés par Pierre Piazza et Hervé Colombani ( sur une idée originale de Pierre Piazza et Norbert Fleury ) ont été filmés en janvier et mars 2017. Ils sont intégrés à la collection « Police scientifique et Bertillonnage » (dirigée par Pierre Piazza)  du Musée de l’histoire des crimes et des peines développé par Criminocorpus.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *