Ce feu qui me dévore (Paul Couturiau)

Parution janvier 2018 – Bernard pourra-t-il un jour dire toute la vérité ? Sur l’incendie criminel qui a dévasté sa famille et sa vie. Sur le secret qu’il est le seul à connaître vraiment, qui mêle à la fois la folie, l’amour, la jalousie et, à l’origine, la souffrance muette d’un enfant malaimé.

Trente ans après l’incendie criminel qui a tué sa mère et laissé pour mort son père, Bernard Bertin est revenu vivre sur les lieux de la tragédie. Comme tout l’accusait – son côté fuyant, son mutisme, ses écrits d’ado –, il a payé de sa liberté pour ce crime. Depuis sa cellule, il est devenu romancier, sans jamais révéler la vérité sur l’histoire des Bertin. Sur son histoire. La vraie et insoupçonnée. Celle qui se tramait derrière la façade bourgeoise de la maison familiale à Metz. Celle d’un enfant maltraité, voué à la solitude. Celle d’un enfant qui ne trouvait réconfort que dans les livres et auprès d’un grand-père à l’amour inconditionnel.

A la faveur de ses retrouvailles avec Alexandra, son amour de jeunesse, Bernard est poussé dans ses derniers retranchements. Il est temps, enfin, de panser les plaies du passé, de raviver les souvenirs d’une enfance qui n’en fut jamais une…

Paul Couturiau fut successivement traducteur, conseiller littéraire, directeur des Editions Claude Lefrancq (Bruxelles) et directeur du département Traditions aux Editions du Rocher. Il se consacre aujourd’hui exclusivement à l’écriture. Paul Couturiau s’est longtemps essayé – et avec succès – au genre policier. Lauréat du Grand Prix de littérature policière en 1993 pour son premier roman, Boulevard des ombres (Editions du Rocher, 1992), il n’a depuis cette date jamais cessé d’écrire. Il a publié aux Presses de la Cité un grand roman d’aventures dans l’Empire chinois du XVIIIe siècle, Le Paravent de soie rouge et Le Paravent déchiré (Presses de la Cité, 2003). Dans la collection Terres de France, il est l’auteur d’En passant par la Lorraine (2003), L’Abbaye aux loups (2010) et Les Silences de Margaret (2011), dont l’intrigue se déroule en Lorraine.

Chaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée.

Collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *