Jean d’Ormesson : « Il a toujours dit qu’il partirait sans avoir tout dit et c’est aujourd’hui. Il nous laisse de merveilleux livres »

« C’était un géant de la littérature française. Jean d’Ormesson s’est éteint dans la nuit de lundi 4 à mardi 5 décembre à l’âge de 92 ans. L’écrivain, journaliste et académicien est décédé d’une crise cardiaque à son domicile de Neuilly, dans le département des Hauts-de-Seine, a précisé sa fille, l’éditrice Héloïse d’Ormesson. « Il a toujours dit qu’il partirait sans avoir tout dit et c’est aujourd’hui. Il nous laisse de merveilleux livres », a-t-elle ajouté.

Élu en 1973 à l’Académie française, éditorialiste et ancien directeur du Figaro (1974-1977), il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages. En 1956, il a publié son premier livre L’amour est un plaisir, sans succès. La reconnaissance des lecteurs est venue dix ans plus tard avec Au revoir et merci, sacrée pirouette du destin puisque l’ouvrage est censé sonner l’adieu de Jean d’Ormesson à la littérature. Il n’en est rien. Sa carrière littéraire explose même en 1971 avec La Gloire de l’Empire, récompensé par le Grand Prix de l’Académie française… » Claire Gaveau et AFP


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *