xo

Le pénitencier

par · Publication · Mis à jour

« Le Pénitencier » reste encore aujourd’hui une des chansons majeures de la carrière de Johnny Hallyday. Transformer en tube une chanson américaine évoquant la prostitution n’était pourtant pas une évidence en pleine époque Yéyé.

« … Dans l’original, qu’adopte aussi la France, la « maison » en question n’est pas un pénitencier mais un bordel. Et les paroles (la complainte d’une femme que la misère oblige à se prostituer) ne sont pas franchement dans le style de Johnny. Bob Dylan l’a déjà interprétée en 1962. Les Animals en modifient légèrement le sens en changeant la narratrice (« poor girl » ) en homme (« poor boy » ). Devant l’énorme succès remporté par leur tube, Johnny demande au chanteur Hugues Aufray d’en faire une adaptation. Celui-ci s’exécute avec la parolière Vline Buggy. Et la maison close devient maison d’arrêt. Johnny est enchanté.

Cette histoire de pénitencier donne une dimension sociale à son répertoire. En plus, écrit-il, cela « collait à mon humeur du moment, que j’aurais pu appeler « le blues du bidasse » » …

Pour en avoir plus lire le billet publié le 12 mai 2008 par Marion Van Renterghem sur le site Lemonde.fr/culture

Johnny Hallyday « Le pénitencier » | Archive INA – YouTube

 

 


Étiquettes : Johnny Hallyday.Marion Van Renterghem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *