Les graffitis, ultimes témoignages des fusillés du Mont-Valérien

 

Entre 1941 et 1944, lors des exécutions massives d’otages et de résistants perpétrées dans la clairière du Mont-Valérien, les autorités allemandes se sont demandées où enfermer les condamnés sur le site de la forteresse avant leur exécution. Il semble qu’elles aient décidé d’isoler certains d’entre eux dans la chapelle désaffectée du Mont-Valérien. Des résistants et des otages ont donc passé leurs derniers instants dans cet ancien lieu de culte attendant que les soldats allemands viennent les chercher. Ces martyrs ont gravé sur les murs de la chapelle leur témoignage, en délivrant leurs ultimes messages.

Pour en savoir plus sur le site du Mont-valerien.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *