Photographie du « fusillé souriant »

S’il existe plusieurs photographies représentant l’exécution de résistants français (1), celle dite du  » fusillé souriant  » reste la plus marquante et la plus connue et ce pour plusieurs raisons. L’attitude même du supplicié, bravant par son large sourire le peloton d’exécution allemand prêt à faire feu, renvoyait l’image d’une France héroïque préférant la mort à l’oppression nazie et, ne pouvait qu’émouvoir la France à la Libération. En outre, les circonstances de sa découverte et de sa diffusion ne permettaient ni de localiser le cliché, ni de connaître l’identité du résistant. Tout concourait pour en faire le cliché symbole des martyrs de la Résistance. Nous avons donc demandé à Elizabeth Pastwa, conservateur du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon de préciser pour les lecteurs de la Lettre de la Fondation de la Résistance l’histoire mais aussi les conditions de récupération et de diffusion de cette photographie restée très longtemps énigmatique…

Pour en savoir plus lire l’article d’Elizabeth PASTWA sur le site de la Fondation resistance