Les femmes détenues en Algérie

Trajectoires et stratégies identitaires
Revue Internationale d’Anthropologie Cognitive n°4
Fadhila Mouzaoui-Koudjil
Université Maison des Sciences de L’Homme – Université de Tlemcen
Harmattan Algérie
QUESTIONS DE GENRE SOCIOLOGIE MAGHREB, MOYEN ORIENT Algérie

Quel sens les acteurs (prisonniers et personnel pénitentiaire) confèrent aux notions de peine et de réinsertion ainsi que sur les moyens mis en oeuvre pour atteindre cet objectif. Les femmes incarcérées arrivent souvent dans des situations de précarité sociale et sanitaires importantes, comme population déjà marquée par une forte stigmatisation. L’auteure a mené des entretiens dans des établissements pénitentiaires afin de mettre en évidence la trajectoire de réinsertion, les stratégies identitaires, les profils de détenues.

Fadhila MOUZAOUI-KOUDJIL fut fonctionnaire dans le domaine de l’information. Elle est diplômée en sociologie démographique à l’université d’Alger. Elle est titulaire d’un Doctorat en Psychologie sociale à l’Université Picardie Jules- Verne. Chargée d’enseignements en sciences humaines et sociales, Chercheure associée au CURAPP-CNRS. Directrice adjointe de l’Observatoire international de Lutte contre la Pauvreté et de l’Exclusion sociale (une organisation non gouvernementale) à Paris.


Vous aimerez aussi...