Un commissaire de police à Namur sous Napoléon : le registre de Mathieu de Nantes : 10 vendémiaire an XIII-28 août 1807

Parution du livre le 1er décembre 2013 – Commissaire de police à Namur entre 1801 et 1810, Thomas Jean-Baptiste Marie Mathieu de Nantes incarne la police municipale du Premier Empire. Policier à l’activité foisonnante, en plus de sa présence dans les rues de la cité mosane, il consacre une grande partie de son temps à l’écriture d’actes de procédures et entretient une correspondance régulière avec les autorités dont il dépend.

Parmi les nombreux documents signés de sa main conservés aux Archives de l’État à Namur, un registre de 386 pages retranscrit une série de procès-verbaux et interrogatoires extrêmement détaillés témoignant de la besogne quotidienne d’un homme du ministère de Joseph Fouché et d’une police souvent bien éloignée des préoccupations politiques de son temps…

Proposant la transcription et l’édition du registre aux actes de police de Mathieu de Nantes, cet ouvrage représente une source extraordinaire pour l’histoire de la police napoléonienne, pour l’histoire des pratiques administratives et pour le quotidien des Namurois du tout début du XIXe siecle
siècle.

Les auteurs : 

Antoine Renglet est doctorant en histoire moderne et contemporaine à l’Université de Lille-3 (IRHiS, UMR-8529) et à l’Université de Namur. Sa thèse, réalisée sous la direction de Catherine Denys et d’Axel Tixhon, porte sur les polices des villes de l’espace belge de la fin de l’Ancien Régime à la fin du Premier Empire (1770-1814).

Axel Tixhon est professeur en histoire contemporaine à l’Université de Namur. Ses recherches portent sur la police et la justice en Belgique au XIXe siècle, sur la Première Guerre mondiale et sur l’histoire des médias et des représentations au XXe siècle.

Catherine Denys (Préfacier)

Éditeur(s)Presses universitaires de Louvain

Collection(s) Histoire, justice, sociétés


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *