La maison des évadés – La famille Saint-Ghislain de 1942 à 1945 – (Marie-Pierre Haem-Leclercq)

Parution du livre le 19 octobre 2017 – Le 29 mai 1942, six prisonniers de guerre français arrivent à la gare de triage de Tourcoing, du camp de Stettin. L’un des employés, Louis Saint-Ghislain, n’hésite pas une seconde à venir en aide à ces hommes et les ramène chez lui, au 6 rue Saint-Gérard à Wattrelos. Madeleine, son épouse, leur prépare un repas et rassemble des vêtements pour les habiller en civil. Quelques jours plus tard, les six hommes réussissent à rejoindre leur foyer, certains aidés financièrement par les habitants du quartier qui se sont mobilisés.

Jusqu’en juin 1944, Louis, Madeleine et trois de leurs filles, Marie-Madeleine, Jeannine et Marie-Paule, sauveront plus d’une centaine de soldats en fuite. A l’aide d’archives et de témoignages, Marie-Pierre Haem a retracé les destins croisés de ces évadés des stalags du Ille Reich recueillis par ses grands-parents et sa mère, qui seront décorés à maintes reprises après la guerre.

Marie-Pierre Haem-Leclercq : Diplômée de l’Université de Lille III, Marie Pierre Haem-Leclercq, 58 ans, est professeure d’histoire-géographie.

Éditeur : Jourdan Editeur

Collection : Carnets de guerre


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *