1901 : Le « vampire de Muy » s’évade de l’asile

Photos d’Antoine Ardisson, dit le « Vampire de Muy », prises par les forces de l’ordre à la suite à son arrestation – source : WikiCommons

Le Réveil du Nord du 4 juillet 1902 livre une nouvelle terrifiante pour la population des alentours de Pierrefeu, dans le Var :

« Celui qu’on avait surnommé le “vampire de Muy” Ardisson, le déterreur de cadavres qu’il souillait ensuite et chez qui on avait retrouvé plusieurs têtes humaines arrachées à leurs cercueils, vient de s’évader de la villa de Pierrefeu, où il avait été interné.

On se rappelle que la justice avait ordonné l’examen médical du misérable au mois de septembre dernier. Depuis lors, Ardisson se trouvait à Pierrefeu.

Le médecin de l’asile, le docteur Belletrud, disait dans son rapport à la justice qu’il se montrait “soumis et tranquille”, mais était toujours hanté par la même idée de posséder de nouveaux cadavres. Il ne faut donc pas attribuer son évasion à une autre cause que cet immonde désir. »…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Girolamo Maestro le 24 janvier 2018 sur le site Retronews


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *