Marie Becker, « l’empoisonneuse de Liège »

               Marie Becker, « l’empoisonneuse de Liège », dans les pages du Journal, 9 juillet 1938 – source : RetroNews-BnF

Marie Becker est une ancienne commerçante ayant pignon sur rue devenue dame de compagnie et garde-malade après plusieurs revers de fortune.

Le problème, c’est que la plupart de ses clientes montrent une propension à décéder assez régulièrement après être passées entre ses mains.

« La veuve Becker, qui depuis longtemps n’a plus de domicile fixe, vivait de menus travaux de couture faits chez des particuliers. Elle apportait avec elle des pâtisseries et des bouteilles de bière et, fréquemment appelée au chevet de femmes âgées, malades ou déprimées, elle organisait à leur intention de véritables festins.

Le malheur est que, le plus souvent, mort s’ensuivait. Plusieurs de ses “clientes” succombèrent ainsi, en dix-huit mois. » …

Pour en savoir plus lire le billet publié par Michèle Pedinielli le 22 janvier 2018 sur le site de

Marie Becker l’empoisonneuse au onze victimes – YouTube


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *