Révoltes et répressions dans la France moderne (Gauthier Aubert)

Parution du livre le 11 février 2015 –  La France des XVIe-XVIIIe siècles est marquée par des périodes de rébellions et de révoltes, qui culminent avec la Révolution. Cet ouvrage constitue le premier manuel exclusivement consacré au fait rébellionnaire et ouvre un champ d’étude et de réflexion sur ce phénomène essentiel, au cœur de l’histoire politique de la France à l’époque moderne.

Outre l’étude de la mise en place de l’absolutisme et ses implications sociales et culturelles, il établit les jalons d’une histoire du maintien de l’ordre et de la répression, en mettant en lumière ses traits originaux comme l’importance des processus de médiation, longtemps occultés.

Dans un premier temps, l’ouvrage déroule, sur trois siècles, la trame événementielle des mouvements de révolte, populaires comme nobiliaires, en présentant le contexte, les acteurs et les réponses du pouvoir. Puis il se consacre aux approches transversales et au décryptage de ces épisodes : quels sont les mots, les modalités, les temps et les lieux, les figures de la révolte ? Quelles sont les formes de règlement, pacifique ou violent, de ces épisodes par les autorités ?

Sommaire :

Les révoltés de sang bleu – Les révoltes des peuples au XVIe s. – L’âge d’or des Croquants (1600-1660) – Les frondes du peuple (1660-1789) – L’impossible multiplication des pains – L’Etat contre la société (XVIe-XVIIIe s.) – La société contre elle-même (XVIIe-XVIIIe s.) – Mots et images de la révolte – Décors – Modalités – Les révoltés – Les forces de l’ordre – Maintenir l’ordre, assurer la paix.

Editions Armand Colin

Gauthier Aubert, est membre du CERHIO-Rennes (UMR CNRS 6258).

Après avoir passé l’agrégation en 1994, il a entamé une thèse sous la direction d’Alain Croix soutenue en 2000 intitulée La Noblesse, le pouvoir et le savoir dans la Bretagne des Lumières, d’où il a tiré un livre : Le Président de Robien, gentilhomme et savant dans la Bretagne des Lumières.

Recruté comme maître de conférences en Histoire moderne à l’Université de Rennes 2 en 2002, il a orienté ses recherches vers l’histoire sociale et politique des gens de robe. Il a en particulier dans ce cadre organisé avec Olivier Chaline en 2008 un colloque sur Les parlements de Louis XIV, dont les actes ont été publié aux PUR en 2010.

Dans le même temps, il a activement participé au programme de l’ANR « Conflits et politisation ». S’intéressant au rôle des gens de justice dans les révoltes, il a publié plusieurs articles sur les révoltes de 1675, ainsi qu’un livre : Les Révoltes du papier timbré, 1675. Essai d’histoire évènementielle, en 2014 et en janvier 2015 une synthèse sur les révoltes en France (et leurs répressions) chez Dunod, tout en continuant de travailler sur le fait rebellionnaire et les processus de contestations… CURR – Gauthier Aubert – Université de Caen Normandie


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *