La mémoire du crime. Complaintes de tradition orale, justice et société dans la Bretagne d’Ancien Régime (Éva Guillorel)

20 janvier 2014

illustrationLes complaintes en langue bretonne connues sous le nom de gwerzioù (gwerz au singulier) constituent un corpus foisonnant – plusieurs milliers de textes et mélodies – et méconnu pour l’étude des rapports entre justice et société à l’époque moderne. Recueillies depuis le XIXe siècle auprès de chanteurs issus de milieux ruraux le plus souvent modestes – petits artisans et mendiants pour beaucoup –, elles ont préservé le souvenir de faits divers locaux qui se sont déroulés entre le XVIe et le XVIIIe siècle puis transmis de génération en génération dans un environnement familial et de voisinage. Le thème de la criminalité est omniprésent dans ces complaintes. Presque toutes déclinent, souvent sur plusieurs dizaines de couplets, des histoires de violences : coups et blessures, rapts de séduction, viols et surtout homicides sont décrits de façon détaillée, en expliquant dans certains cas les motivations, la mise en œuvre et la résolution du crime. Contrairement au répertoire en langue française pour lequel on peut établir des corrélations entre de nombreuses chansons manuscrites ou imprimées de l’époque moderne et le répertoire recueilli de tradition orale plusieurs siècles après, il n’existe presque aucune trace écrite de ces complaintes en breton avant leur collecte à partir des années 1810 par des érudits locaux puis des folkloristes : elles n’ont été ni imprimées ni diffusées sous forme de feuilles volantes ou de livrets de colportage, tout au moins jusqu’au début du XIXe siècle. On se situe donc bien dans un contexte de transmission essentiellement orale sur la longue durée. L’étude de ce répertoire chanté invite dès lors à s’interroger sur la façon dont la mémoire populaire jette sur le crime un regard alternatif et complémentaire par rapport aux autres sources habituellement privilégiées par les historiens de l’époque moderne, en particulier les archives judiciaires…

Lire la suite de cet article d’Éva Guillorel sur Criminocorpus, la revue.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mots clefs : , , , , , ,

Posté dans : Publications

Les commentaires sont fermés.


Carnets de recherche