Observer pour orienter et évaluer. Le CNO-CNE de Fresnes de 1950 à 2010 (Nicolas Derasse et Jean-Claude Vimont)

Le Centre National d’Orientation a ouvert ses portes en août 1951, après que Fresnes, comme quelques autres établissements pénitentiaires, ait fait office depuis 1950 de « centre de triage » pour répartir les personnes détenues dans les différentes prisons françaises. La création du CNO s’inscrit pleinement dans le courant de la Défense sociale nouvelle, lequel cherche à protéger la société et à prévenir le crime en mettant en place un traitement social adéquat qui permettra l’amendement du détenu. Cette démarche s’intègre également au régime progressif mis en œuvre avec la réforme Amor de 1945. Dans ce cadre, le CNO occupe une place centrale puisqu’il lui appartient, après un stage de plusieurs semaines, de proposer quelle sera l’affectation pénitentiaire la plus appropriée pour le condamné.

Lire la suite de cet article de Nicolas Derasse et Jean-Claude Vimont sur Criminocorpus.


Vous aimerez aussi...