Exposition sur le bagne à Saint-Martin-de-Ré

Après un an de fermeture, le musée Ernest Cognacq de Saint-Martin-de-Ré a rouvert ses portes en septembre dernier avec une exposition sur l’histoire des bagnes intitulée « Itinéraire d’un utopie ».
Présentation de l’exposition :

Après la fermeture des bagnes portuaires de Toulon, Brest et Rochefort, le gouvernement français décide d’ouvrir des bagnes coloniaux en Guyane, de 1852 à 1938, et en Nouvelle-Calédonie, de 1867 à 1897. Cette nouvelle politique répond à deux utopies de l’époque : le développement colonial et l’élimination de la métropole des indésirables qui pourront par ailleurs bénéficier du salut par le travail.

À partir de 1873, Saint-Martin-de-Ré devient l’antichambre de ces bagnes, là où les condamnés attendent d’être expédiés outre-atlantique.

La muséographie très moderne de l’exposition fait du visiteur non seulement un observateur mais également un témoin voire un acteur virtuel de l’histoire ici racontée. Et pour mieux l’immerger dans la réalité de ce passé, l’image et le son sont très présents : des films d’archives inédits, des extraits de reportages radiophoniques, des photos, des bruits et des ambiances sonores restituent une part de l’environnement politique, culturel et social de cette période.

Le caractère inédit des images et des films présentés, le choix d’un musée tourné vers les nouvelles technologies font que cette exposition jette un nouveau regard sur l’histoire pénitentiaire française.

Il ne s’agit pas de faire revivre le drame de ce pan de l’Histoire nationale mais de dégager de la visite des outils pour s’interroger et pour débattre.

Cette exposition est visible jusqu’en septembre 2007. Pour toute information complémentaire concernant l’accès au musée et les animations autour de cette exposition, voir le site du musée :

http://www.saint-martin-de-re.fr/index.php?id_site=1

Information transmise par Sophie Kervran, responsable du Musée E.
Cognacq/Hôtel de Clerjotte


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. dedenis dit :

    bonjour, je voulais savoir si un de mes ancetre est passé par là,en 1877 en partance pour la NC,condamné aus tf à perpétuité n°9702 il est décédé à Nouméa en 1922.Son nom dedeny antoine né en correze (combressol) jugé aus assises de tulle juin 1877. Merci