Louise Michel, l’héroïne de la Commune face à ses juges

Portrait de Louise Michel en 1880 – source : WikiCommons

En décembre 1871, Louise Michel est jugée en conseil de guerre pour sa participation active à la Commune. Lors de son procès, celle qu’on surnommait la « Vierge rouge » demande à être exécutée, en solidarité avec les victimes de la Semaine sanglante.

Devenue dans la seconde partie de sa vie une icône révolutionnaire, anarchiste et féministe, Louise Michel (1830-1905) s’est d’abord rendue célèbre pour sa participation au soulèvement de la Commune de Paris, en 1871.

Tout au long de l’insurrection, l’institutrice que l’on surnommerait plus tard la « Vierge rouge » fut en première ligne, s’illustrant à la fois comme une des personnalités les plus radicales du soulèvement et comme sa principale figure féminine.

Inlassable activiste, elle est pendant la Commune à la fois propagandiste, ambulancière et combattante. Le 22 janvier, vêtue d’un uniforme de la garde nationale, elle fait feu sur l’Hôtel de ville. Par la suite, elle prend part à l’affaire des canons de la Garde nationale, sur la butte Montmartre, puis livre bataille à Clamart, Issy-les-Moulineaux et Neuilly…

Pour en savoir plus lire le billet du23/09/2019 publié par Pierre Ancery – modifié le 24/09/2019 sur le site de : Retronews


Vous aimerez aussi...