235 – Portrait du jour : Laurine Lavieille, l’ange littéraire des “aficionados du crime”de Limoges.

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des …développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Pour son 235 ème Portrait du jour – Criminocorpus le carnet reçoit avec infiniment de plaisir Laurine Lavieille , l’ange littéraire des “aficionados du crime”de Limoges.

Laurine Lavieille s’est engagée dans l’enseignement auprès d’élèves de quartiers prioritaires, à Limoges. Son goût pour le cinéma et les arts graphiques colore son travail et son écriture. Les romans de Delphine de Vigan, Fred Vargas et Camilia Läckberg l’inspirent et la psychanalyse nourrit son œuvre romanesque, influencée par son travail autour du rêve. Son premier roman, Total KO, publié en 2018, emmenait le lecteur dans une intrigue qui dépassait les frontières de la simple enquête policière. Dans L’odeur de l’animal traqué, nous retrouvons son héroïne Marika Farkas, toujours aux prises avec ses démons, au cœur d’une énigme aux multiples facettes. Total K.O. a obtenu le prix du roman régional du Lion’s club en 2019.

Bienvenue Laurine sur le très discret carnet criminocorpus. Que du bonheur pour les lecteurs . Ph P

“Les étapes de mon parcours d’auteure :

“Mon parcours d’auteure a débuté lorsque j’étais petite fille, avec l’écriture d’une première longue histoire inachevée sur un cahier petit format, intitulée « Fille de dragon ». C’était une sorte de conte fantastique. Adolescente, j’ai beaucoup correspondu, les lettres ayant été longtemps mon mode de communication favori.

Jeune adulte, pendant mes études de lettres, j’ai choisi d’étudier la série des Fantômas de Pierre Souvestre et Marcel Allain. La soutenance de mon mémoire de D.E.A. en 1998 a été immédiatement suivie d’une proposition d’édition de la part d’un éditeur belge. Celle-ci n’a pas abouti, mais la possibilité d’être lue a germé à ce moment-là.

Je me suis ensuite lancée dans ma carrière d’enseignante : après avoir obtenu mon concours, j’ai été lauréate du prix Jean Zoro pour la réalisation de mon mémoire professionnel qui traitait de la place des filles en éducation physique et sportive. Puis j’ai très vite décidé d’enseigner en éducation prioritaire, dans une école que je n’ai jamais quittée. Durant ces dix dernières années, j’ai collaboré avec des auteurs, des illustrateurs, réalisé de nombreux projets avec mes élèves toujours tournés vers les arts, la culture et la littérature, tout en gardant en tête mon rêve de passer un jour à l’acte d’écrire.

En 2014, on m’a proposé de coordonner un ouvrage autour de l’œuvre de Franck Linol. Travailler autour d’un personnage sériel et très populaire était dans mes cordes et je me suis lancée. Pour la réalisation de ce livre, j’ai collaboré avec Hélène Delarbre, talentueuse photographe et Lionel Londeix, illustrateur hors pair. Cette première expérience passionnante et enrichissante a donné naissance au livre Sur les pas de l’inspecteur Dumontel , paru en 2015, aux Editions La Geste

Après cette première réalisation, j’ai enfin osé me lancer dans l’écriture fictionnelle. Mon premier polar, Total K.O.  est sorti en 2017, et le second, L’odeur de l’animal traqué , où l’on retrouve mon héroïne Marika Farkas, vient tout juste de paraître.

Mes thématiques de prédilection :

Mes thématiques de prédilection sont celles qui m’animent chaque jour : la place des femmes dans notre société, les passions amoureuses, la survie après un deuil … Le roman policier est intéressant pour mettre en scène ces thématiques, les questionner et tenter d’y apporter des réponses.

À propos de Total KO :

Je qualifie souvent mon premier roman Total KO, de polar « onirique ». Dans le récit, j’accorde une grande place aux rêves de mon personnage principal, Marika Farkas. Cette femme, lieutenant de police, traverse un deuil qui la submerge mais doit coûte que coûte continuer à travailler et à vivre pour élever sa fille, Lisa. Son cheminement va lui permettre de sortir de la prison mentale dans laquelle elle se trouve et de trouver un nouveau souffle.

Mes projets :

Je suis en train d’écrire le troisième volet de ma trilogie autour du personnage de Marika Farkas. Ensuite, j’ai en tête bon nombre de projets, mais tant qu’ils ne sont pas écrits, ils n’existent pas !”

Laurine Lavieille, octobre 2019

 

 

il y a 2 ans environSur France 3 vendredi dernier pour parler de Terminus et de Total k.o. :

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ».

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique « portrait du jour » permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville , directeur du CLAMOR et de Criminocorpus.

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITÉ

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.