237 – Portrait du jour : Mathieu Bertrand, sur les traces des plus grands noms du thriller ésotérique !

 

 

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des …développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Pour son 237 ème Portrait du jour – Criminocorpus le carnet reçoit avec infiniment de plaisir , Mathieu Bertrand, auteur du polar « Les émeraudes de satan  »

Mathieu Bertrand est né en 1969 en région parisienne et a grandi en Corse. Titulaire d’une licence universitaire à Avignon, et ancien élève des instituts régionaux d’Administration, il est Cadre de la Fonction Publique Française.

Il est passionné par la visite des lieux chargés d’histoire avec une passion particulière pour le Moyen Âge.

Bienvenue Mathieu sur  le blog des “aficionados du crime” . Ph P

_____________________________________________________________________________________________________________________

“Après une jeunesse qui s’est déroulée entre BASTIA et un petit village de Haute-Corse du nom de Belgodère, j’ai passé un concours de surveillant et suis rentré dans l’Administration Pénitentiaire en 1989, à l’âge de vingt ans. Au cours des trente années que j’ai passées au Ministère de la Justice, j’ai eu la chance de bénéficier de ce que l’on appelle « l’ascenseur social ». Je suis désormais Attaché aux Ressources Humaines dans un Centre Hospitalier et habite avec ma petite famille en Aquitaine.

Je n’ai jamais été un grand lecteur mais je reconnais apprécier les romans de Dan BROWN, Jean-Christophe GRANGE, GIACOMETTI/RAVENNE et Hervé GAGNON. Je tente de compenser mon absence d’études littéraires par la lecture d’auteurs classiques comme Chateaubriand, dont l’art de jongler avec les mots dans « Mémoires d’Outre-tombe » me semble être une excellente école pour les auteurs voulant progresser.

En 2013, suite à des ennuis de santé qui m’enferment à la maison durant plusieurs mois, je décide d’écrire un roman en me basant sur ce que j’aime : l’Histoire et l’ésotérisme. J’ai alors tenté de créer un personnage qui aurait été le fruit d’un croisement entre Indiana Jones, le professeur Langdon (Da Vinci Code) et le commissaire MARCAS (Giacometti/Ravenne). Ainsi naquit le Père Paul Kaminsky, agent du service des enquêtes spéciales du Vatican et héros de mon premier roman, un thriller ésotérique nommé « Les émeraudes de satan »

J’ai eu la chance que Mark Zellweger et Isabelle Stoelen , de la Maison d’édition « Eaux troubles  » croient en ce premier roman, et décident de l’éditer en version « Poche » début 2019.

Mon second roman, « Je pleurerai plus tard » (Edition Librinova) est un croisement entre un thriller et une histoire dramatique avec pour toile de fond, l’histoire d’un père, Cadre intègre de l’Administration Pénitentiaire, qui décide par vengeance, de mettre en œuvre l’assassinat de plusieurs détenus.

Fin février 2020, paraitra aux éditions « Eaux Troubles », une seconde aventure des héros de « Les émeraudes de Satan » dont le titre est « Le manuscrit des damnés » et un nouveau roman est actuellement en écriture mais chuuut J .”

__________________________________________________________________________________________________________________

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ».

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique « portrait du jour » permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville , directeur du CLAMOR et de Criminocorpus.

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITÉ


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.