Le doc Stupéfiant / L’art du bordel

Les prostituées appelées aussi «fille de joie» ou «cocotte», ont occupé dès la fin du XIXe siècle une place centrale dans le développement de la peinture et de la littérature moderne. D’Edouard Manet à Pablo Picasso, en passant par Edgar Degas et Henri de Toulouse-Lautrec, tous ces artistes ont été fascinés par ces muses d’un genre nouveau. Les écrivains comme Emile Zola et Guy de Maupassant, ont eux aussi conté les splendeurs et les misères des courtisanes. Au gré de ce documentaire, Léa Salamé rencontre Philippe Sollers, Zahia Decar ou encore Emma Becker et s’interroge sur la condition féminine.

Réalisé par : Aurélia Perreau, Julien Beau
 
Pour en savoir plus sur le site de  France-5

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.