247 – Portrait du jour : Sonia Dron, la jeune romancière qui aime Paris, Honfleur et le petit le vin blanc

 
 
Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des …développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus  et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.
 
Pour son 247ème Portrait du jour – Criminocorpus le carnet reçoit Sonia Dron avec infiniment de plaisir
 
Sonia Dron, auteure de deux romans “Du vin sur les lèvres  ” et “A la lueur des lanternes rouges“, auteure aussi du “Petit guide pour futurs écrivains ” écrit pour ceux qui veulent se lancer dans l’écriture. Elle est  aussi blogueuse “Les chapitres de Sonia “, mais pas trop, et aussi l’administratrice d’un groupe Facebook : “Conseils entre autoédités“.
 
Bienvenue Sonia sur le très prisé et discret carnet criminocorpus. Ph P
 
N.B. A Criminocorpus on aime aussi le vin blanc quand les femmes sont belles : 
 
 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
“Je suis Sonia Dron, une jeune quadra comblée. Mariée et maman de deux enfants, je suis entourée de ma famille et d’amis sincères. J’aime Paris, Honfleur, le vin blanc, l’odeur de l’herbe fraîchement coupée, l’air de la mer, l’amour, la mélancolie, la passion… en un mot : LA VIE !
 
J’écris depuis mon adolescence. J’ai toujours pris l’habitude de coucher mes émotions sur papier, ce qui me permet, entre autre, de soigner quelques blessures ou pensées négatives qui peuvent encombrer mon esprit, ou au contraire, poser mes idées, même les plus burlesques. 
 
2011, le commencement : c’est après avoir terminé la lecture d’un énième roman que j’ai eu l’idée d’écrire l’histoire que j’avais envie de lire. De là sont nés deux romans, quelques nouvelles/textes et un guide. 
 
Mon premier roman est un mixe de toutes les émotions recherchées : mélange d’amour, de ruptures, de décisions et d’érotisme. Il est sorti dans un premier temps en autoédition sous le nom de “La douleur des sentiments” en 2014, pour ensuite être publié par une petite maison indépendante en 2018 (depuis fermée) sous un autre titre “Du vin sur les lèvres ” . 
 
Entre temps, j’ai souhaité apporter mon aide et conseiller ceux qui veulent se lancer dans l’écriture et qui n’osent pas. Pour cela, j’ai écrit le “Petit guide pour futurs écrivains” destiné au auteurs en herbe qui est diffusé gratuitement sur mon blog “Les chapitres de Sonia “. J’ai parallèlement créé un groupe d’échanges sur Facebook “Conseils entre autoédités“.où le but est que les membres puissent dialoguer entre eux.
 
Et mars 2019, “A la lueur des lanternes rouges“sort au format poche et numérique en autoédition. Ce roman historique, qui traite des maisons closes parisiennes avant, pendant et après la seconde guerre mondiale, est pour moi l’aboutissement d’un long travail de recherches. A travers cette histoire, j’ai souhaité rendre hommage aux femmes d’hier (et d’aujourd’hui) qui n’ont eu que d’autre choix que de vendre leur corps, et sans oublier les soldats qui ont subi une guerre qui n’était pas la leur. 
 
Je tiens à remercier Philippe Poisson de mettre en lumière des auteurs inconnus et espère pouvoir échanger avec les lecteurs qui auront eu le plaisir de lire mes romans. 
 
A très vite”. 
 
LIENS
 
____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ».

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique « portrait du jour » permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville , directeur du CLAMOR et de Criminocorpus.

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITES 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.