248 – Portrait du jour : Embarquement imméditat avec la romancière Pascale Rault et la “Compagnie des livres”

 

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des …développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus  et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Pour son 248ème Portrait du jour – Criminocorpus le carnet reçoit Pascale Rault, l’auteure du roman La Compagnie des livres

Pascale Rault-Delmas fait des études de langue et effectue toute sa carrière professionnelle à Air France, ce qui lui a permis de beaucoup voyager.

“La compagnie des livres ” est son premier roman avec lequel elle a participé au concours littéraire de Femme actuelle 2015.

Elle a également participé au concours de nouvelles 2016 organisé par les éditions Epoints en partenariat avec Librinova et Babelio et sa nouvelle “La dernière carte postale” a remporté la 5e place.

Elle habite Nice depuis 1989 avec son mari et ses deux enfants.

Bienvenue Pascale sur le très prisé et discret carnet criminocorpus. Ph P

http://pascale-rault-delmas.blogspot.com/p/qui-suis-je.html

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

“Elle est étrange ma vie de romancière :

Que l’on s’enferme dans un café au milieu du brouhaha ou qu’on préfère comme moi rester dans un lieu calme, même entourés, quand on écrit on est seul. On vit dans notre tête avec des personnages que personne d’autre que nous ne connait : ceux qu’on invente. La plupart du temps, quand je quitte les miens, c’est pour retrouver dans mes lectures ceux d’autres écrivains, tout aussi irréels. Je n’écoute pas la télévision (à part La grande librairie). Je passe plus de temps avec mes amis virtuels sur les réseaux sociaux qu’avec mes amis de chair et d’os. Depuis cinq ans, je vis un peu en dehors du monde réel.

La réalité m’a rattrapée brusquement avec le festival du livre de Nice en me sortant de l’ombre pour me faire partager l’affiche avec, outre les auteurs, des personnes renommées du show biz et de la politique. Non pas que cela m’ait impressionnée de les côtoyer car cela a été le cas pendant toute ma carrière, mais alors, en enfilant mon uniforme je troquais mon identité contre celle d’Air France. Me retrouver derrière un comptoir face au public comme je l’avais fait pendant plus de 20 ans avec cette fois mon nom posé dessus et un badge « auteur » autour du cou m’a semblé très étrange. J’avais l’impression de jouer un rôle qui n’était pas le mien. Pourtant, ma joie n’était pas feinte et le sourire qui l’exprimait n’avait rien de commercial, mais bizarrement, voir défiler devant moi pêle-mêle des futurs lecteurs enthousiastes et d’autres venus me dire combien ils avaient aimé La compagnie des livres, d’anciens collègues, des personnes rencontrées sur les réseaux sociaux, des amis (vrais ceux-là pour le coup) a semé la confusion dans mon esprit et à un moment j’ai cru perdre pied, ne parvenant plus discerner le vrai du faux. 

Elle est merveilleuse ma vie de romancière :

Ce moment de flottement n’a pas duré longtemps. Je me suis vite reconnue dans ma nouvelle peau : celle de Pascale Rault-Delmas auteure, celle dans laquelle je me sens si bien. Il est vrai que la transition entre la solitude extrême pendant les périodes d’écriture et le bain de foule dans lequel on se retrouve plongés pendant les salons est brutale mais les deux sont pour moi des moments de bonheur.”

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Bonjour Pascale Rault : Pouvez-vous nous en dire plus sur vous, votre parcours et ce qui oriente votre écriture ?

Mes romans ne sont pas autobiographiques, pourtant il y a un peu de moi dans chacun de mes personnages, il y a aussi des gens que j’ai croisés dans ma vie. J’ai grandi à Paris dans les années 60 et mon grand-père n’était pas libraire mais c’est lui qui m’a donné le gout de la littérature. je suis passionnée de lecture.

Quels sont les auteur(e)s qui ont eu une influence sur vous ?

Les auteurs qui m’ont influencés sont les humanistes comme Victor Hugo et Zola. J’aime aussi beaucoup les romans historiques

Que souhaitez-vous partager avec les lecteurs ?

Moi-même j’aime apprendre en lisant et je souhaite faire découvrir à mes lecteurs des époques ou des milieux qu’ils n’ont pas connus, ou bien leur évoquer des souvenirs

Avez-vous des révélations sur votre prochain ouvrage ?

Mon prochain roman se passe dans les années 80. C’est l’histoire d’une hôtesse de l’air (j’ai moi-même fait toute Ma carrière à air france) qui rencontre des difficultés pour avoir un enfant…

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ». et “La prison au cinéma”

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique « portrait du jour » permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville , directeur du CLAMOR et de Criminocorpus.

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITES 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.