Lautrec & Valadon, une passion à Montmartre

lustrations de couverture
Photographie Toulouse Lautrec
©Philadelphia Museum of Art,
gift of Henry P. McIlhenny
1982
Portrait de Suzanne Valadon
© Collection le Vieux
Montmartre
/Musée de Montmartre
Moulin de la Galette
vers 1885

Les histoires d’amour finissent mal … en général, et cette histoire ne fait pas exception à la règle. 

Lui, est archi connu dans le monde entier, c’est Henri de Toulouse-Lautrec.

Elle, c’est Suzanne Valadon, très connue des amateurs de peinture, moins du grand public.

Il vient d’une famille noble et riche, elle vient de la rue.

Cette rue, c’est Montmartre, en cette fin de XIXè siècle, Montmartre, le 3è personnage de cette histoire.

Cette histoire, nous allons la découvrir en compagniie de Yonnick Flot, auteur de “Lautrec / Valadon, Montmartre Belle époque“, aux éditions La Bisquine.

Pour écouter le document sonore sur le site de Podcast.ausha.co/timeline-5-000-ans-d-histoire-

Paru le 26 septembre 2019 – En nous contant la vie et la brève aventure amoureuse de ces deux peintres célèbres du postimpressionnisme, Yonnick Flot nous décrit cette tourbillonnante période montmartroise au tournant des XIXe et XXe siècles en éclairant aussi son revers : une époque socialement très dure, notamment pour les femmes, telle que Lautrec nous la donne à voir magistralement dans ses toiles.
 
Un homme d’une lignée aristocratique et une femme du peuple née de père inconnu…Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) décide d’être en marge de son milieu, quittant ce monde à presque 37 ans en laissant une œuvre novatrice et multiforme, incomprise par la majorité des contemporains ; Marie-Clémentine Valadon (1865-1938) Suzanne – c’est lui qui la  prénomme ainsi – n’aura de cesse de sortir de sa condition et de réussir en tant qu’artiste peintre à l’égale de ceux dont elle fut le modèle : elle apprendra en observant, jamais découragée par les difficultés. Reconnue de son vivant, elle décède dans sa 73e année.
 
Leur liaison sur la Butte Montmartre des artistes et des « noceurs », alors qu’ils ont une vingtaine d’années, sera courte et passionnelle – surtout pour Henri, amoureux de Suzanne. Leur histoire sera plus féconde sur le plan artistique.
 
Parmi les annexes de l’ouvrage, une est entièrement consacrée aux femmes peintres du XIXe.
 
L’auteur : Yonnick FLOT, après des études littéraires et linguistiques a été enseignant puis journaliste (AFP, France Inter, Le Film français, Le Technicien du film) et a occupé plusieurs fonctions dans le monde de la Culture et du cinéma (Unifrance-Film, Festival de Cannes, Art et Essai, commission d’Avances sur Recettes, Académie des Césars). Il a écrit plusieurs scénarii, des pièces et des essais sur l’Education et l’Audiovisuel. La Bisquine a publié en 2018 Cyrano de Paris Le mystère Bergerac, un ouvrage érudit et ludique sur le vrai Cyrano de Bergerac.
 
 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.