Hinda Hedhili-Azema, Sciences et pratiques pénitentiaires en France XIXe-XXe siècles (compte rendu de Nicolas Derasse)

CouvertureSciencesL’étude du champ pénitentiaire à l’époque contemporaine peut paraître une démarche audacieuse tant celui-ci, surtout pour la période du XIXe siècle, a été largement exploré. Sur ce temps fort de l’histoire carcérale, les travaux ne manquent pas en effet, dévoilant l’univers de la prison à l’heure où celle-ci s’ouvre à de larges débats qui vont conduire à définir ses contours institutionnels autant que ses finalités. Le livre d’Hinda Hedhili-Azema, Sciences et pratiques pénitentiaires en France XIXe-XXe siècles, apporte toutefois un regard neuf sur un sujet que les historiens du droit ont très peu investi. Sur le terrain juridique, l’enfermement est loin d’avoir révélé toutes ses facettes, dans un domaine où les normes se multiplient, comme on peut toujours le constater de nos jours. L’auteure s’engouffre dans cette voie qui mène à la construction d’une science criminelle nouvelle – la science pénitentiaire – dont la vocation est d’offrir une alternative à la pénalité classique, faite de sanctions corporelles et d’un recours à la peine capitale. L’intérêt d’une telle démarche est double. D’abord, elle permet de cerner les sources à partir desquelles le droit de l’exécution des peines, pour partie, a pris racine puis s’est construit dans notre pays, en s’inscrivant dans le système pénal. Ensuite, elle offre au lecteur un éclairage pertinent sur la tutelle que les autorités exercent dans la mise en œuvre de la peine privative de liberté, avec cette emprise croissante du juge que résume bien la décision prise en 1911 de rattacher l’administration pénitentiaire non plus au ministère de l’intérieur mais à celui de la justice. Plus largement, l’ambition de l’ouvrage est d’offrir une lecture différente de l’histoire pénitentiaire dans laquelle le droit et la pratique judiciaire sont mis au premier plan…

Lire la suite de ce compte rendu de Nicolas Derasse sur Criminocorpus.


Vous aimerez aussi...