Nouvelle exposition : Les bagnes d’Australie

Bagnes d'AustralieDe 1788 à 1868, environ 166 000 bagnards furent exilés de Grande-Bretagne vers l’Australie. Ce passé pénal, à l’origine de la colonisation européenne de l’Australie, a laissé son empreinte dans la mémoire nationale australienne mais également dans les nombreux vestiges hérités de cette période. Ce patrimoine exceptionnel, longtemps marqué par la douleur et l’opprobre, a été l’objet de soins de préservation et de conservation qui ont permis sa sauvegarde. Depuis le 31 juillet 2010, onze sites pénitentiaires ont été classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO (Australian Convict Sites World Heritage property). Le musée d’histoire de la justice de Criminocorpus vous propose la visite de sept pénitenciers australiens, dont six sont classés au World Heritage. Parmi lesquels Hyde Park Barracks Museum et Cockatoo Island, situés à Sydney en Nouvelle-Galles du Sud, ainsi que Cascades Female Factory Historic Site (Hobart), Port Arthur Historic Site (Port Arthur), Coal Mines Historic Site (Saltwater River) et Darlington Probation Station (Maria Island), situés eux en Tasmanie. Penitentiary Chapel Historic Site, situé également à Hobart en Tasmanie, constitue pour sa part un témoignage de tout premier plan de la colonisation pénale australienne et un des plus vieux pénitenciers de l’île-continent.



Citer ce billet
Marc Renneville (2015, 14 avril). Nouvelle exposition : Les bagnes d’Australie. Criminocorpus. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nd7g

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search